Pourquoi on dit France

Pourquoi on dit un daron ?

"Mon daron veut pas que je sorte !" "Faut que j'en parle à mon daron !" "Ce mec là c'est un daron"... On entend très souvent ce mot daron, notamment chez les jeunes, ce qui fait penser que le mot est récent. A vrai dire, il n'en n'est rien. Un daron c'est un daron depuis, au moins, 4 siècles...

Partagez :

Le daron c'est le daron depuis 4 siècles.  

 

Même si on trouve déjà trace du mot "daron" au XIIIe siècle, c'est à dire en plein milieu du moyen-âge, il désigne, à l'époque, une petite forteresse, un mont fortifié. Rien à voir avec les gens donc. C'est au 17e siècle que le mot "daron" sert à désigner quelqu'un. En l'occurence, il s'agit d'un patron. On pense que le mot est né du croisement entre Dam (ou dom, quelqu'un d'important) et baron, qui s'entend comme le titre de noblesse, mais aussi... Comme le nom du mari dans l'Ouest et notamment en Bretagne. 

 

Un daron typique ! Lepasik via depositphotos.

Un daron typique ! Lepasik via depositphotos.

 

 

Et le daron c'est le patron. 

 

Toujours est il qu'en 1680 on parle d'un daron pour désigner le patron d'un endroit. En 1680 c'est le patron d'un endroit, par exemple une auberge. En 1730, il désigne le maître de maison (le père de famille, le chef de l'atelier...). Au 19e siècle, il prend un sens moins flatteur quand les ouvriers parlent des bourgeois en disant "les darons" et qu'on commence à voir le daron comme un vieillard un peu malin et pas toujours bienveillant. 

 

Aujourd'hui, c'est plutôt le sens de papa, ou d'homme adulte dans la force de l'âge. Mais ça peut changer ! Le Français est loin d'être immuable !

Jérôme Prod'homme

Jérôme Prod'homme

Jérôme est "monsieur de France" l'auteur de ce site.