destinations Bretagne

Bretonne assurément, britannique aussi... Faites escale à Dinard en Bretagne.

C'est l'une de plus belles cités de Bretagne, et la plus belle station balnéaire de cette région qui en compte tant : Dinard. Un petit port, à l'origine, devenu coup de cœur de richissimes anglais ou américains qui en ont fait le Monaco Breton. Dinard c'est plusieurs centaines de villas plus belles les unes que les autres, un front de mer magnifique, des spots culinaires super sympas et la plus belle vue possible sur ... Saint Malo. Avec Monsieur de France découvrez la Belle britannique de Bretagne :

Partagez :

Dinard ou l'histoire d'une station balnéaire

Dinard : la plage et les célèbres tentes en toile bleu et blanche qui signent la ville. Photo choisie par monsieurdefrance.com : shutterstock.

Dinard : la plage et les célèbres tentes en toile bleu et blanche qui signent la ville. Photo choisie par monsieurdefrance.com : shutterstock.

 

Un hameau pendant plusieurs siècles. 

 

Dinard, jusqu'au milieu du XIXe siècle n'est qu'un hameau de St Enogat, une parroisse bretonne qui fourni Saint Malo en marins, en vivres et aussi en engrais, grâce aux dejections des oiseaux sur les rochers. L'endroit est un des rares lieux républicains à l'époque chouane, et encore on parle là du village, les campagnes étant plutôt chouannes. Saint Enogat, qui tient son nom du 5e évêque d'Aleth (Saint Malo) est constituée d'un village, au bord de la mer mais qui lui tourne le dos et de nombreux hameaux comme le Prieuré, par exemple, fondé par des moines du Moyen-âge au XIIe siècle, la grande lande, la pionnière (dont la rue de la pionnière perpetue le souvenir) et Dinard : Un port. Enfin plutôt qu'un port, un village de pêcheur et surtout un point de passage de l'Ouest Breton vers Saint Malo, l'opulente cité commerciale. On y prend un bac, très taxé d'ailleurs, qui mène à la Cité Corsaire, notamment pour vendre des toiles tissées dans les campagnes avec le chanvre qui se plait bien en Bretagne. Un lieu comme tant d'autres, si ce n'est une courte apparition dans l'Histoire quand le duc Jean IV de Bretagne débarque le 3 août 1379 à Dinard, depuis l'Angleterre, pour reconquérir son duché. Ce qui va tout changer c'est le tourisme. 

Sceau du duc Jean IV de Bretagne / Image choisie par monsieurdefrance.com

Sceau du duc Jean IV de Bretagne / Image choisie par monsieurdefrance.com

 

 

Un coup de coeur qui lance Dinard

 

C'est un couple d'américains, William et Lyona Faber, qui va lancer la station balnéaire de Dinard autour de 1835 en découvrant le site grâce à un ami anglais qui le connaissait déjà, peut être après avoir été prisonnier à Saint Malo lors des guerres impériales. C'est en tous cas au couple Faber qu'on doit l'une des premières villas bâties pour profiter de la vue magnifique sur Saint Malo. Conscients du potentiel de l'endroit, à une époque où le tourisme se developpe toujours plus chez les aristocrates et dans une certaine bourgeoisie, les Faber achètent des terrains et les revendent à leurs amis anglais, notamment ceux de Dinan, qui sont rapidement assez nombreux pour justifier l'apparition d'un Consul brittanique et la création d'une église anglicane, Saint Barthelemew (qui est toujours à son emplacement de nos jours). Les anglais vont imprimer leur marque a Dinard et mettre à la mode ce qu'ils pratiquent déjà depuis un bon moment outre-Manche : les bains de mer. 

 

 

Les premiers bains de mer

 

Une des cabines qui amenaient les baigneuses au bord de l'eau à Dinard. Photo choisie par monsieurdefrance.com : carte postale ancienne. 

Une des cabines qui amenaient les baigneuses au bord de l'eau à Dinard. Photo choisie par monsieurdefrance.com : carte postale ancienne. 

Alors que la médecine commence à voir les bains de mer d'un bon oeil, et qu'il est déjà chic d'aller se baigner en Grande Bretagne, cette mode des bains de mer atteint la France et notamment Dinard, qui voit s'établir un établissement de bains de mer et qui voit arriver ses premiers baigneurs. On les voit approcher de l'eau sur les plages, notamment la plage de l'Ecluse. Les dames se baignent aussi, habillée de grands maillots qui les couvrent, et amenée dans leurs cabines posées sur des charettes à cheval qui les déposent au plus près de l'eau parce qu'il serait indécent qu'on les voit si peu habillées. Parallelement, les grands fortunes commencent à bâtir leurs villas. Coppinger achève la sienne en 1858. Elles rivalisent de beauté et d'ingéniosité. Tout est possible pour les architectes, de la villa anglaise avec tourelles et bow-windows aux demeures inspirées de malouinières locales. Les hôtels sont de plus en plus nombreux et de plus en plus chics. Depuis le hameau de Dinard, la cité balnéaire s'élargit vers la pointe du Moulinet, la Plage de l'Ecluse au point qu'on commence à parler de Saint Enogat Dinard, avant de ne parler que de Dinard 50 ans après l'arrivée des premiers touristes. 

Un monde fou à la plage de Dinard dans les années 1910 photo choisie par monsieurdefrance.com : carte postale ancienne.

Un monde fou à la plage de Dinard dans les années 1910 photo choisie par monsieurdefrance.com : carte postale ancienne.

 

 

La Belle Epoque : 

 

Famille d'élégants en promenade à Dinard sur la pointe du moulinet sous la villa Saint Germain (elle est toujours là, à la pointe droite quand vous êtes sur la plage).

Famille d'élégants en promenade à Dinard sur la pointe du moulinet sous la villa Saint Germain (elle est toujours là, à la pointe droite quand vous êtes sur la plage). 

Les années 1860-1914 sont les grandes années de Dinard. La "Saison" amène les plus grands noms dans la cité. On gagne sa villa (et on la loue quand on y est pas, Airbnb n'a rien inventé...), on se promène en arpentant les sentiers, on fait les boutiques à Saint Malo, on pousse parfois jusqu'au Mont Saint Michel. On peut se rendre à la plage profiter d'un bain de mer ou voir les enfants jouer dans le sable ou tenter de pêcher des crabes dans les rochers. Les hôtels donnent souvent des spectacles ou des concerts (on y a vu Sarah Bernardt jouer à Dinard). L'apparition d'un nouveau sport : le lawn-tennis, fait un tel carton qu'un club (très fermé) est créé. C'est l'un des plus anciens de France. Il y a des courses de chevaux sur la plage assez régulièrement et on peut se ruiner quand on veut dans les casinos (la ville en comptera plusieurs à une époque). Pour les habitants des environs, la plage cesse d'être cette étendue vide et inutile pour se nourrir et devient l'origine de bien des emplois.

 

 

La "Perle de la côte d'Emeraude". 

 

Les villas sont de plus en plus nombreuses grâce à des entrepreneurs comme le Comte Rochaïd Dadah, d'origine Libanaise, qui craque pour Dinard et fait venir le train. On lui doit de nombreux travaux, à commencer par la construction de son château des 2 rives, mais aussi le percement d'un passage entre l'écluse et la Vallée (percement à la dynamite et inauguration en présence du Président de la République en personne).

Le comte Dadah et son épouse devant leur château des deux rives (juste au dessus du pont qui enjambe le passage entre la Plage de l'Ecluse et le bec de la Vallée). 

Le comte Dadah et son épouse devant leur château des deux rives (juste au dessus du pont qui enjambe le passage entre la Plage de l'Ecluse et le bec de la Vallée). 

Albert Lacroix propose le "lotissement" en achetant des terrains qu'il viabilise et auquel il permet d'accéder en traçant de nouvelles rues. C'est le début des constructions sur la pointe de la Malouine. Les touristes arrivent toujours plus nombreux depuis Saint Malo, où le train arrive en 1864, via un bac qui traverse l'estuaire de la Rance pour arriver au port de ce hameau de pêcheurs qu'était Dinard jusqu'alors. 

 

 

Un spot "people" 

 

Portrait de Georges V par Luke Fildes (1911). 

Portrait de Georges V par Luke Fildes (1911). 

De nombreuses célébrités de la Belle-époque sont passées à Dinard. On y a vu passer le futur roi Georges V et Edouard VII. Edmond Rostan (auteur de Cyrano de Bergerac) y a écrit, de même que Paul Valéry. Picasso a peint une série de baigneuses de Dinard, Agatha Christie y a apprit à nager, Sir Winston Churchill y a peint. On parle aussi de Lawrence d'Arabie ou, plus récemment, de Serge Gainsbourg qui y passait, enfant, ses vacances. Aujourd'hui, on croise toujours des célébrités à Dinard. 

Lawrence d'Arabie par Sir William Rothestein.

Lawrence d'Arabie par Sir William Rothestein.

 

 

La fin de la grande époque 

 

Vue de Dinard par Picasso

Vue de Dinard par Pablo Picasso. Il a séjourné 2 fois au Gallic, dans les années 30. Un hôtel ultra moderne pour l'époque puisqu'on trouvait une salle de bain dans la quasi totalité des chambres. Une grande première. 

La Première Guerre Mondiale porte un premier coup important à Dinard, qui est née d'un art de vivre aristocratique qui a disparu avec la guerre. Entre 1914 et 1918, les hôtels sont transformés en hôpitaux. Les années folles voient revenir les touristes et on fait la fête dans de nombreuses villas, notamment celle qui est devenue la mairie de nos jours. Les années 30 voient naître "la digue" et les "promenades" qui permettent de longer le littoral. La crise de 1929 porte un nouveau coup à la ville quand les brittaniques, ruinés, vendent leurs demeures et le coup de grâce est donné par la Seconde Guerre Mondiale. 

 

 

La renaissance 

 

Dinard / Photo choisie par monsieurdefrance.com : Shutterstock

Dinard / Photo choisie par monsieurdefrance.com : Shutterstock

Après une periode un peu difficile, alors que les touristes préfèrent les stations plus modernes, Dinard fini par renaître à la fin des années 80. Cette periode "d'oubli" a permis d'éviter à Dinard ce qui est arrivé à d'autres stations balnéaires : la destruction du patrimoine. Pas d'immeubles tout neufs à la place d'une ancienne villa puisque la ville n'est pas demandée. Avec le retour de l'intérêt des touristes dans les années 90, le maire de l'époque, Marius MALET, a l'idée de protéger la ville contre les destructions et il fait classer plusieurs centaines de villas. Un "style dinardais" est imposé à toutes nouvelles constructions. Des rendez vous culturels internationaux sont mis en place tels que le Festival de Cinéma Britannique (qui a vu en premier "Love Actually" ou encore "4 mariage et un enterrement"), le festival de piano ou le Festival de mode. Dinard brille de nouveau. Et pour longtemps... 

 

Ce qu'il faut voir à Dinard 

 

Notre point de départ : la statue de Hitchcock sur la digue de Dinard. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme (c)

Notre point de départ : la statue de Hitchcock sur la digue de Dinard. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme (c).

 

 

La plage de l'écluse 

 

En plein coeur de la ville, vous ne pouvez pas la râter. On peut s'y poser à l'abri du vent et c'est un bonheur de voir le ciel changeant et la mer. Ce qui longe le sable s'appelle "la digue" on y trouve des échoppes culinaires pour déguster une gauffre, des petits restaurants pour boire un café face à la mer ou se faire un petit plat de moules. Attention, les goélands sont culottés, gardez toujours un oeil sur eux si vous voulez garder votre plat. 

Les célèbres tentes blanche et bleu de Dinard. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme (c)Les célèbres tentes blanche et bleu de Dinard. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme (c)

 

 

Ce qu'on voit plage de l'Ecluse : 

 

Quand vous êtes face à la mer, vous avez à droite la pointe du Moulinet, avec des magnifiques villas, notamment la Villa Saint Germain que vous voyez au sommet de la pointe. A votre gauche, vous avez la pointe de la Malouine. Devant vous, les "bé", le petit bé c'est celui sur lequel se trouve un fort. Il est rénové par des passionnés. On le doit au génie du grand Vauban quand il a fortifié Saint Malo. Le plus gros c'est le "grand bé", c'est sur cet ilôt qu'est enterré Châteaubriand, debout, face à la mer. Un peu plus loin vous voyez Saint Malo "intra muros", autrement dit la ville ancienne de Saint Malo et la plage de Bonsecours.

La vue depuis la plage de l'écluse à Dinard : devant vous de gauche à droite : le petit bé, le grand bé, saint malo et la pointe du moulinet avec la villa Saint Germain. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme (c).La vue depuis la plage de l'écluse à Dinard : devant vous de gauche à droite : le petit bé, le grand bé, saint malo et la pointe du moulinet avec la villa Saint Germain. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme (c).

Derrière vous  à droite il y a le casino et la piscine, à gauche, il y a deux bâtiments qui valent d'être vus : le Royal Hôtel, désormais propriété privée, mais qui fut l'un des plus chics hôtels de Dinard pendant la Belle époque. C'est là qu'on prenait le thé dans une immense véranda qui n'existe plus.

Le royal Hôtel, autrefois l'hôtel le plus chic de la station, désormais propriété privée. Devant, les cabines pour se changer érigées dans les années 30. Depuis quelques années on dédie chaque année une cabine à la personne qui préside le festival du film britannique de Dinard / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Irina Crick/Shutterstock.com

Le royal Hôtel, autrefois l'hôtel le plus chic de la station, désormais propriété privée. Devant, les cabines pour se changer érigées dans les années 30. Depuis quelques années on dédie chaque année une cabine à la personne qui préside le festival du film britannique de Dinard / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Irina Crick/Shutterstock.com

Un peu plus loin, rose, il y a "la Reine Hortense", une maison rose, qui est un hôtel (on y dort bien et la vue au petit déjeuner c'est juste top). Le grand salon est doté d'une très jolie fresque. La demeure est inspirée de la villa de la Reine Hortense (mère de Napoléon III) en Italie. 

 

 

La promenade du Moulinet / Promenade des alliés. 

 

En prenant à votre droite en partant de la grande plage, vous découvrirez la promenade qui longe la pointe du Moulinet et vous passerez sous quelques une des villas de Dinard. De cette pointe vous aurez une belle vue vers le large, vers les deux Bé, et, plus loin sur votre gauche, sur l'ile de Cézembre, qui appartient à Saint Malo. Un île ravagée en 1944 pendant la Libération de Saint Malo (on y a fait le premier bombardement au napalm de l'histoire). Il est possible d'y aller en bâteau (des navettes partent de Dinard) et il y a un petit restaurant sur place. Toujours sur la pointe du Moulinet, vous aurez une vue très jolie sur "les roches brunes", une villa rouge et blanche, de style Louis XIII, perchée sur la pointe de la Malouine (celle qui vous fait face). Elle a été érigée en 1893 par l'architecte Alexandre Angier pour le couturier Poussineau. Elle a longtemps appartenu à la famille Braud dont l'un des descendant, Paul Braud, a fait don des lieux à la ville de Dinard à sa mort en 2007. Elle est devenue un lieu d'exposition. C'est l'une des rares villas de Dinard qui est restée telle quelle, sans avoir été lotie en appartements. Un plan, qui figure à l'entrée, montre les lieux tels qu'ils étaient à l'époque, par exemple le logement des domestiques ou la piscine, nouveauté incroyable à l'époque. 

La villa "les roches brunes" vue depuis la pointe du Moulinet. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme

La villa "les roches brunes" vue depuis la pointe du Moulinet. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme

 

La villa des "roches brunes" vue de près. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock. com

La villa des "roches brunes" vue de près. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock. com

 

Sur la promenade des alliés on a aussi la plus belle vue possible sur Saint Malo, les remparts, le clocher de la Cathédrale Saint Vincent (refait en béton après la destruction d'une grande partie de la ville en 1944). A droite de "intramuros" (c'est ainsi qu'on nomme la ville ancienne de Saint Malo), on voit très bien le port, et un peu plus à droite, la Cité d'Aleth et ses arbres. C'était un lieu de défense important des nazis pendant la guerre et c'est derrière cet endroit que se trouvait Aleth, la ville originelle de Saint Malo, dont les habitants sont allés s'installer sur le rocher sur lequel est construite Saint Malo à partir du XIIe siècle. 

 

La vue sur Saint Malo depuis la Pointe du Moulinet. Au centre : le clocher de la Cathédrale Saint Vincent. Un lieu qui parle aux québecquois puisque c'est là que reposait Jacques Cartier. Et une plaque rappelle qu'il y a fait bénir l'expédition qu'il souhaitait mener vers la Chine, mais qui l'a amené à découvrir le Canada. 

La vue sur Saint Malo depuis la Pointe du Moulinet. Au centre : le clocher de la Cathédrale Saint Vincent. Un lieu qui parle aux québecquois puisque c'est là que reposait Jacques Cartier. Et une plaque rappelle qu'il y a fait bénir l'expédition qu'il souhaitait mener vers la Chine, mais qui l'a amené à découvrir le Canada. 

 

La villa "la garde" que vous découvrirez en remontant de la pointe du Moulinet. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme. 

La villa "la garde" en hiver que vous découvrirez en remontant de la pointe du Moulinet. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme. 

 

En poursuivant vous atteindrez passerez devant la magnifique "Villa la Garde" construite en 1897 pour Jacques Hennessy. De style "return of gothic", inspirée des châteaux anglais du XVIe siècle, elle est énorme et s'articule autour d'un hall central qui servait de salle de balle. Il en existe une réplique à Newport. Plus loin, pour terminer la balade, vous découvrirez "le bec de la vallée", un des lieux où les premiers touristes débarquaient aux débuts de la Station balnéaire de Dinard. On y croise quelques pécheurs. En passant sous le pont suspendu, on retrouve la "plage de l'Ecluse". Un mot sur ce pont pour dire qu'il a été construit après qu'on a percé la roche de la pointe du Moulinet pour permettre un passage. Un creusement à la dynamite qui a beaucoup épaté à l'époque, ce qui a valu à l'endroit une inauguration en grandes pompes. 

 

Le Bec de la Vallée avec le fameux pont. A gauche du pont vous verrez l'immense "château des deux rives" du Comte Rochaïd Dadah l'un de ceux qui ont fait la gloire de la ville en bâtissant et en revendant des demeures. On lui doit en grande partie l'arrivée du train à la fin du XIXe siècle et aussi des maisons à dimension sociales bâties pour loger les travailleurs et leur éviter de vivre trop loin de leur lieu de travail. Un problème qui touche, d'ailleurs, les saisonniers d'aujourd'hui qui ont bien du mal à se loger à Dinard en raison des prix et du peu d'offres, la plupart des offres étant réservées aux locations touristiques.

Le Bec de la Vallée avec le fameux pont. A gauche du pont vous verrez l'immense "château des deux rives" du Comte Rochaïd Dadah l'un de ceux qui ont fait la gloire de la ville en bâtissant et en revendant des demeures. On lui doit en grande partie l'arrivée du train à la fin du XIXe siècle et aussi des maisons à dimension sociales bâties pour loger les travailleurs et leur éviter de vivre trop loin de leur lieu de travail. Un problème qui touche, d'ailleurs, les saisonniers d'aujourd'hui qui ont bien du mal à se loger à Dinard en raison des prix et du peu d'offres, la plupart des offres étant réservées aux locations touristiques. Photo choisie par monsieurdefrance.com : Shutterstock.com

 

 

La promenade du clair de Lune

 

 La promenade au clair de lune à marée-basse et le débarcadère des bâteaux de ligne qui permettent d'aller à Saint Malo en bateau bus (à faire ! C'est sympa et c'est pratique puisqu'on n'a pas à chercher où se garer à Saint Malo) ou d'aller à Cézembre, Chausey... 

La promenade au clair de lune à marée-basse et le débarcadère des bâteaux de ligne qui permettent d'aller à Saint Malo en bateau bus (à faire ! C'est sympa et c'est pratique puisqu'on n'a pas à chercher où se garer à Saint Malo) ou d'aller à Cézembre, Chausey...  Photo choisie par Monsieurdefrance.Com : Shutterstock.com

 

En continuant le long du Printania, vous commencez "la promenade au clair de Lune". Elle continue de longer la mer et vous mène jusqu'à la plage du Prieuré, pas loin de ce prieuré qui est le plus ancien lieu de Dinard puisqu'il a été fondé au Moyen-âge par deux chevaliers pour accueillir les pélerins en route vers le Mont Saint Michel. Leurs gisants sont classés Monuments Historiques. La promenade est fleurie et éclairée le soir, elle offre une jolie balade qui permet, entre autres, de rejoindre le port de plaisance de Dinard (dont le Yacht Club est un très joli batiment de style Breton matiné d'Art Déco). On peut gravir les jardins pour regagner le centre ville ou le Grand Hôtel Barrière. A noter l'avancée en demi-lune de ce qui a été longtemps l'aquarium de Dinard et qui est désormais un hôtel de luxe : le Castel Brac. Un "castel brac" qui tient son nom d'une villa étonnante imaginée par une propriétaire anglaise qui mélangeait tous les styles architecturaux et qui, demandant son avis à un ami anglais sur la beauté des lieux s'est vu répondre "what a bric-à-brac !" (quel bric à brac !). 

 

La villa "bric à brac" et son avancée en demi-lune au dessus de la promenade au Clair de lune / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock.com

La promenade au clair de lune. A droite la plage du Prieuvé, au centre le port de plaisance et à droite du clocher de l'église de Dinard : la villa "bric à brac" et son avancée en demi-lune au dessus de la promenade au Clair de lune / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock.com

 

 

Longer la mer jusqu'à Saint Enogat 

 

Vue aérienne sur la pointe de la Malouine et les villas du "lotissement Poussineau" construites entre 1890 et 1930. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock.com 

Vue aérienne sur la pointe de la Malouine et les villas du "lotissement Poussineau" construites entre 1890 et 1930. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock.com 

 

Quand vous partez de la "plage de l'Ecluse" (la grande plage) vous prenez à gauche et une promenade, qui fait environ 2 kms, vous mènera vers Saint Enogat. C'est le village d'origine dont Dinard n'était qu'un lieu dit, un lieu de passage de la rivière Rance en venant de l'Ouest pour rallier Saint Malo. Saint Enogat était un village qui vivait pour partie de la pèche, de la vente du goemon (excellent pour fertiliser la terre), d'elevage et qui fournissait des marins aux équipages malouins. Place républicaine au coeur d'une campagne chouanne, le village a vu arriver les premiers touristes anglais au début du XIXe siècle et la naissance de la station Balnéaire. Il faut savoir que les relations entre Saint Enogat et la station balnéaire n'ont pas toujours été de tout repos, notamment quand il a été décidé que l'église paroissiale serait à Dinard. Les habitants de Saint Enogat ont longtemps lutté pour reconstruire leur église qui avait été détruite au profit de celle de Dinard. Et quand ils l'ont obtenue, ils ont continué à lutter pour garder leur propre curé. 

 

Les fondations "suspendues" de l'une des villas de la pointe de la Malouine. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock. com

Les fondations "suspendues" de l'une des villas de la pointe de la Malouine. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock. com

 

En parcourant cette balade, vous découvrirez quelques unes des plus belles villas de Dinard. Certaines sont des prouesses architecturales puisqu'elles sont bâties sur des fondations qui ont été faite à fleur de rocher. Vous passerez sous la plus grande, la villa Grey-stone, une splendeur Art Déco qui appartient au milliardaire François Pinault. Une petite plage (effacée à la marée montante) offre quelques beaux immeubles, notamment une étonnante gloriette fermée. Vous pouvez remonter à un moment vers la ville, et parcourir les rues de la pointe de la Malouine et du boulevard de la Mer à la découverte d'autres villas. Où vous pouvez continuer vers Saint Enogat, remonter le village, et continuer vers la Thalasso de Dinard. Le bar est accéssible même si on n'est pas curistes. Il offre une vue sublime vers la mer. 

 

Vue sur Saint Malo depuis la plage de Saint Enogat en repartant vers Dinard via la promenade de la pointe de la Malouine. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock. com

Vue sur Saint Malo depuis la plage de Saint Enogat en repartant vers Dinard via la promenade de la pointe de la Malouine. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Shutterstock. com

 

 

A voir aussi à Dinard 

 

Le centre de Dinard est aussi très agréable. Il existe de nombreux restaurants. Autour du Casino on trouve de belles boutiques de décoration, des antiquaires et ... Des chocolatiers. On peut se poser aussi autour de l'esplanade Yves Verney et de l'immeuble Art Déco "le gallic" dans l'un des bars qui sont appréciés des vacanciers notamment le soir pour faire la fête. Le marché couvert est exceptionnel. On y trouve tout ce qu'il faut pour se faire plaisir au niveau culinaire, notamment avec les produits de la mer. A découvrir aussi le sentier des douaniers qui longe la Vicomté vers le Barrage de la Rance. On peut aussi aller voir Saint Lunaire et ses villas art déco, ou saint Briac un peu plus loin. Dinard ce sont aussi de nombreux monuments, même si certains sont fermés au public. Par exemple le château et le parc devant la plage du Prieuré. La villa Eugénie, à l'entrée de Dinard, est fermée au public depuis de nombreuses années. Elle a été construite pour accueillir l'impératrice Eugénie (qui préférait Biarritz) en visite officielle. Une visite qui n'a jamais eu lieu. Une légende tenace affirme que l'annulation est due au fait que le petit chien de l'impératrice était malade... 

L'église de Dinard, dont le clocher a été arrasé par un obus en 1944 lors de la Libération. Depuis le parvis on a une vue imprenable sur l'estuaire de la Rance. 

L'église de Dinard, dont le clocher a été arrasé par un obus en 1944 lors de la Libération. Depuis le parvis on a une vue imprenable sur l'estuaire de la Rance. 

 

 

Quelques bonnes adresses culinaires 

 

Dinard est aussi une station gourmande. On peut y découvrir de nombreux restaurants. Nous vous conseillons en particulier "l'abri des flots" situé en plein coeur de la ville (place de la République). La carte est variée. Mention spéciale pour les luiguinis aux truffes, délicieuses. A noter aussi le "Castor Bellux", pizzéria et restaurant de cuisine italienne situé 5 rue Winston Churchill (pas loin du Casino). Excellent rapport qualité prix, on n'a plus faim en sortant. Rien de tel qu'un anniversaire ici. 

 

 

Pas très loin de Dinard 

 

 

Evidemment Saint Malo 

 

Saint Malo fait l'objet d'un article dédié sur notre site. La ville est juste en face de Dinard. Les deux villes ont longtemps été rivales d'ailleurs. On peut découvrir la ville fortifiée "intra muros" et en parcourir les remparts. La plage du sillon. De nombreuses villas également, notamment dans le quartier de Courtoisville. C'est aussi un grand port de commerce et de pêche dont partaient les terre-neuvats, ces hommes qui partaient sur les bancs de pêche au large de Terre-Neuve pour pêcher la fameuse morue si populaire sur les tables françaises. On peut aller facilement à Saint Malo en bateau bus, au départ de la cale de la vallée ou de l'embarcadère de la promenade au Clair de Lune (ça dépend des marées). Les horaires sont assez fréquents, ca prend 10 minutes, on traverse l'estuaire de la Rance et on arrive au pied des remparts de Saint Malo. Les infos sont ici. et aussi là (il existe deux compagnies). Il y a aussi des bateaux taxis. Super sympa pour aller avec des amis passer la journée à Cézembre (la seule plage de la côte nord de la Bretagne qui est tournée vers le Sud). 

Vue sur l'ile de Cézembre depuis les remparts de Saint Malo au soleil couchant. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme. 

Vue sur l'ile de Cézembre depuis les remparts de Saint Malo au soleil couchant. Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme. 

 

 

Le Montmarin à la Richardais

 

A 10 minutes de Dinard, sur la même rive de la Rance, on peut découvrir le Montmarin, une "malouinière" magnifique (avec une belle collection de plantes). Elle a été érigée par l'un des armateurs de Saint Malo. Les malouinières sont des demeures de plaisance que les riches armateurs ou corsaires malouins (souvent les deux en même temps) se faisaient construire dans la campagne pour sortir des remparts et du bruit de la ville fortifiée et prendre le bon air. Le Montmarin en est un très bel exemple, de même que la malouinière de la "chipaudière" ou la malouinière de "la ville-bague" à Saint Coulomb près de Saint Malo. De Dinard, allez au Montmarin en vélo c'est sympa à faire. 

 

 

Dinan 

La rue du jerzual à Dinan / Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme prod'homme. 

La rue du jerzual à Dinan / Photo choisie par monsieurdefrance.com : Jérôme prod'homme. 

A 20 minutes de Dinard, il y a Dinan et son magnifique centre historique tout droit sorti du Moyen-âge. On peut aussi descendre (ou monter) l'étonnante et très pentue rue du Jerzual pour atteindre le port de Dinan, au bord de la rivière Rance (la même qui se termine au barrage de la Rance entre Dinard et Saint Malo). On y trouve de chouettes restaurants et la ville mérite un vrai détour. Le site de l'office du tourisme de Dinan est ici. 

 

 

Cancale 

 

A 25 minutes de Dinard, après Saint Malo, si vous aimez les fruits de Mer, c'est l'endroit rêvé pour vous faire un plateau de fruits de Mer et déguster les fameuses huîtres de Cancale au Port de la Houle. 

 

 

Le Cap Fréhel et le fort la Latte

 

Le Cap Fréhel vu depuis Saint Malo / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme. Photo sans trucages et c'est l'une des forces de la Côte d'Emeraude : toutes les lumières, toutes les couleurs sont possibles naturellement. 

 

A 25 minutes de Dinard, même rive de la Rance, vous pouvez dévouvrir deux endroits étonnant. Le cap Fréhel, qui avance dans la Manche, majestueux et haut perché au dessus de l'eau autour de son phare. L'ile aux mouettes est étonnante elle aussi, on y voit une myriade d'oiseaux de mer. Un peu avant, face au large et érigé sur un rocher, le château de "Fort la Latte" est une sorte de navire de pierre au dessus des flots. Il s'articule autour de son donjon rond. On y a tourné "vickings" avec Kirck Douglas ou encore "Chouans" de Philippe de Broca avec Sophie Marceau. L'endroit est entretenu et sauvegardé par la même famille depuis les années 50, la famille Jouon des Longrais. L'endroit va impréssionner les gamins. Ne le râtez pas. 

 

Le fort la Latte / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme

Le fort la Latte / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme

 

 

Le Mont-Saint-Michel 

 

Il n'est pas très loin, de l'autre côté de Saint Malo et Cancale. Le Mont Saint Michel est à environ 35-40 minutes de Dinard (attention en été c'est souvent plus long, il y a du monde sur la route). Le top c'est de passer par la côte. Vous verrez de beaux paysages, mais ça se fait aussi par une belle route qui passe au large de Dol de Bretagne (la cathédrale vaut le détour). Monsieur de France vous donne toutes les infos utiles ci dessous. 

 

 

Infos Géo / Sites Web 

Dinard est peuplée d'un peu moins de 10 000 dinardaises et dinardais. Elle est située dans le département d'Ille-et-vilaine et en région Bretagne. La zone touristique de Dinard est la Côte d'Emeraude.

 

 

Par le train.

 

Il n'y a pas de gare ferroviaire à Dinard. La gare TGV la plus proche est Saint Malo et vous met à 2H36 en moyenne de Paris Montparnasse. Des bus, ou des taxis permettent de rallier Dinard. On peut, par exemple, remonter de la gare vers Intra muros en bus, prendre le bateau bus aux pieds des remparts vers la Porte Saint Vincent, et arriver à Dinard par l'eau. Il faut compter 1H tout compris. 

 

 

Par la route 

 

En voiture vous êtes à environ 35 minutes du Mont Saint Michel, 45 minutes de Rennes, 4H30 de Paris (en passant par l'A13 Caen) voire 4H40 (via l'A81) ou 5H20 en itinéraire sans péages). Des bus vous permettent de venir depuis Rennes. 

 

 

Par avion 

 

Il existe l'aéroport de Dinard. Il est situé à Pleurtuit. Il offre quelques destinations, notamment vers la Grande Bretagne. Voici le lien pour découvrir les destinations. Il existe aussi un aéroport à Rennes, l'aéroport de Rennes Saint Jacques, à 1H00 de Dinard par la route. 

 

 

Sites web : 

Le site de l'office du tourisme de Dinard est ici. 

Le site pour visiter la Bretagne c'est par là. 

 

Saint Malo au lever du soleil / Photo choisie par monsieurdefrance.com Jérôme Prod'homme

Lever de Soleil sur Dinard et Saint Malo / Photo choisie par Monsieurdefrance.com : Jérôme Prod'homme. 

 

Jérôme Prod'homme

Jérôme Prod'homme

Jérôme est "monsieur de France" l'auteur de ce site.